samedi 21 janvier 2012

le chat en colère

Le chat était en colère 
Et nul ne savait pourquoi 
Il y eut ceux qui en doutèrent 
Et que soudain le chat griffa
Il y eut ceux qui en rirent
Et que le chat souffla
Ceux qui s'en inquiétèrent 
Que le chat ignora
Maître de sa noire colère 
Libre jusque dans son mystère 
Noble et toujours solitaire
 
Honteux de la boue à ses pattes
Lorsqu'il revient de la guerre
Le chat n'est jamais diplomate
De sa queue têtue il frappe
Le sol, et toujours reste fier
Noir, silencieux, amer 
Ronge la longe et s'allonge
Lion troublé dans son siècle
Dans son immense territoire de rêves 
Et je t'écoute et je t'implore
Mais tu ne dis rien
Tu t'exaspères
Je ne suis ni ton maître 
Ni ton frère 
Je suis le fruit de ta colère 
Indigne, jamais propre
L'opprobre valide ta colère 
À qui demander pardon ?
À dieu ? Non... À ma mère ?
Le vent se lève ...
Vent de colère 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire