mercredi 31 juillet 2013

Orage

J'aime ce monde électrique qui roule ses tambours, l'armée surnaturelle lache sa grêle en salves furieuses puis fonce dans la vallée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire